Je me suis toujours dit qu’il serait plus agréable de mettre du « fun » dans ce qu’on aime pas faire. Cela aiderait grandement. Alors forcément, j’ai été totalement séduite par le descriptif de ce livre qui propose justement de faire les choses sans contraintes. Il me permettait de trouver des preuves pour mon hypothèse et bien plus : il explique comment faire les choses effortless (sans effort), mais de loin pas sans sens, bien au contraire!


Effortless

pas de traduction française connue à ce jour.

Greg McKeown 

Lien librairie / Lien Apple book
Lien du Livre (en eng)
Greg McKeown Podcasts
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


Imaginez que vous puissiez prioriser l’effort que vous faites à la place de commencer parfaitement. Oui dit comme ça, cela peut sembler étrange mais ce n’est pas le cas. Le nombre de fois où je ne sais comment commencer, et que je me sens bloquée. Le souci est que je veux faire bien, trop bien tout de suite. Greg McKeown dit simplement « par n’importe lequel bout, par juste écrire un truc sur une feuille de papier, sans réfléchir, n’importe quoi ». Or, si je comptabilise le nombre de fois que je retouche un article ou une page de ce site, on arrive à une moyenne minimum de 10 révisions. Donc au fond de moi-même, je sais qu’on ne peut démarrer parfaitement. Mais c’est humain, on se mets une pression pour faire les choses bien. « Pas tout ne requiert qu’on aille au delà de ce qui est demandé », dit-il encore. Quel bien ça fait de se le voir redit!

Effortless nous montre qu’on peut en faire plus sans que se soit nécessairement plus compliqué.

— Arianna Huffington au sujet du livre Effortless.

Mais quel est le lien avec mon hypothèse sur le « fun »? Non seulement Effortless propose des méthodologies pour travailler et effectuer nos tâches quotidiennes sans effort, mais en plus il insiste sur l’importance de trouver et d’insuffler une dose de fun, d’amusement, de légèreté dans une tâche qui nous semble particulièrement ennuyeuse ou peu engageante. Pas juste après, en récompense de, mais bel et bien pendant. Comme faire ses impôts ou ces paiements en écoutant un bon vinyle, dans une ambiance agréable. Et non seulement il propose des idées mais également des façons de faire pour que cela devienne des habitudes.

On retrouve cette idée dans la gamification, et je lis justement « Reality is Broken » de Jane McGonigal qui développe le besoin de sens et de défis amusant pour nous faire avancer au quotidien avec plaisir. Car le jeu c’est ça: une tâche, un travail à effectuer mais avec un ingrédient, une contrainte inattendue qui rend la chose amusante et stimulante. Et à sa façon, c’est exactement ce que décrit une partie du livre de Greg McKeown. Il décrit d’ailleurs le fait de faire les choses sans effort, ce qu’il appelle « effortless state », de façon similaire à ce que d’autres décriraient comme le « flow ».


« L’acte de faire les choses sans effort est une expérience où l’on peut se concentrer sur ce qui nous importe le plus avec facilité. »

— Greg McKeown, Effortless

A l’aide de nombreux exemples, il nous permets de changer nos certitudes sur ce que c’est que le travail, de créer des nouvelles habitudes qui font du sens pour nous (comme « ne faites pas plus aujourd’hui que ce qui vous permettra le lendemain de vous réveiller totalement rechargé » – Génial non?), fous propose de faire des siestes, d’utiliser le critère de réussite pour les tâches qu’on entreprend et se mentaliser à quoi, au final cela doit ressembler, comme dans un management de projet, ou se rappeler que le principal c’est d’initier une action. En d’autres termes j’ai pu rajouter de nombreuses idées à ma boîte à outil pour continuer sur mon chemin de l’innovation. #toolboxworthly Et vous le recommande vivement.


Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.